Un nul sur fond d’un lot de déchets techniques | morassilone.com


Un nul sur fond d’un lot de déchets techniques


Un nul sur fond d’un lot de déchets techniques

On reprend les mêmes et on repart pour une nouvelle saison, c’est le cas de le dire pour le club phosphatier en raison de recrutements qui n’ont pas convaincu les supporters khouribguis. D’ailleurs, ces supporters qui craignent la récidive d’une nouvelle saison malheureuse, n’ont cessé de manifester leurs inquiétudes à chaque séance d’entrainement et l’entraineur rejette la responsabilité sur les dirigeants du club.

C’est dans cet état d’esprit dans les tribunes que fut donné le coup d’envoi à cette première sortie sur scène de l’OCK. L’adversaire de cette première journée n’est autre qu’un Raja de Casablanca toujours et encore sous le coup d’une atmosphère peu enviable. Un match donc difficile à pronostiquer, mais qui a quand même drainé un grand public dont plus de mille supporters venus de Casablanca.

Et dès que Youssef El Haraoui siffla le coup d’envoi, le club local se montra plus offensif sur fond d’un rythme de jeu surprenant. En effet, à la 15ème minute, El Aboubi profita d’un couloir flagrant dans la défense rajaouie pour ouvrir la marque, en deux temps, à la joie des tribunes locales qui vibrèrent de bonheur. Carlos, l’entraineur espagnol du club casablancais sentit des courants d’air dans le sillage de Boutayeb et il le fit remplacer par Benhalib dès la 24ème minute de jeu.

Cinq minutes après ce changement, une balle de corner trouva la tête de Banoune dont le heading réalisa l’égalisation. Après ce but casablancais, la machine offensive des hommes de Carlos enchaina sur une rafale d’assauts dont les maitres d’ouvrage ne sont autres que El Hafidi et Erraki. Beaucoup d’occasions furent créées, mais toutes furent ratées à cause du manque de concentration des attaquants dont évidemment un Yajour en mal d’inspiration.

Au retour des vestiaires et 3 minutes après, une erreur d’appréciation de Chakiri finit par une faute sur El Aboubi et le referee siffla un penalty incontestable. Tighazoui s’en chargea et lamentablement le rata devant la consternation générale, mais il faut reconnaitre que Zniti, le keeper du RCA y avait été excellent. Le RCA persista quand même dans ses offensives, mais Yajour manquait à l’appel à chaque relance par les Hafidi et Benhalib.

Ait Djoudi, pour mieux soutenir ou renforcer sa ligne d’attaque, opéra deux changements en bloc dont El Aboubi et Danger par Ait Bihi et Georges. Carlos en fit de même pour remplacer Hadraf par El Ouassili. Malgré tous ces changements, rien n’en fut et au contraire le lot de déchets dans les deux camps ne fit qu’empirer à cause surtout d’une chute de fraicheur physique et mentale au sein des deux formations pour que M. Youssef El Haraoui renvoie tout ce monde aux vestiaires pour mieux réfléchir sur les nouvelles confrontations.

A souligner que pour ce match OCK-RCA, dès les premières heures du matin, toute la ville a été encadrée par les forces publiques pour parer à toutes éventualités car la mort d’un citoyen khouribgui, gravement touché par un fumigène lancé par un supporter casablancais, hante toujours les esprits. Ainsi, toutes les entrées de la ville ont été soumises à un contrôle rigoureux et les premières arrivées de supporters rajaouis passèrent sans problèmes. Dans le stade, la vigilance a été vde rigueur et on ne signala d’ailleurs aucun incident. Bravo à nos agents des forces de l’ordre !

ELAZHAR

Déclarations

Ait Djoudi (OCK) : « Franchement, je ne m’attendais pas à ce rythme à cause de la canicule. Le jeu était ouvert, nous les avons surpris et nous avons raté plusieurs occasions d’aggraver le score et Danger n’était dans sa forme. C’est un nul équitable car nous avons joué contre une grande équipe. Nous sommes sur la voie d’un nouveau recrutement de valeur, ce sera une belle surprise ! La même formation signifie la continuité dans le travail de construire une équipe plus homogène et plus compétitive. »

Juan Carlos Garrido (RCA) : « Un match difficile pour nous. Un match très ouvert aussi. Nous ne sommes pas contents de ce résultat car on était venus pour gagner. Nous avons commis plusieurs erreurs en défense dont celle du but encaissé et celle qui engendra le penalty et heureusement que Zniti a su sauver la situation. Je suis quand même content de mes joueurs et je suis sûr qu’ils feront mieux pour les prochains matchs. La formation idéale ou formation  type n’existe pas, pour moi chaque match a ses spécificités et donc a sa formation »

Propos recueillis par ELAZHAR